Les ammonites de la Côte fleurie

Bienvenue dans le Jurassique normand

Ce site consacré aux ammonites du Jurassique français est centré sur la côte du Calvados, haut lieu de l'histoire de la paléontologie et de la stratigraphie du Jurassique, et d'abord sur la région située entre Houlgate et Villerville-Criqueboeuf, la Côte fleurie, en passant par Villers-sur-Mer, Bennerville et Trouville-Hennequeville.

Ce site web n’a jamais été totalement terminé, étant parti depuis dans d'autres projets (voir racine du site). Mais ce qui est fait existe quand même...


Son sujet de départ, les faunes d'ammonites du Jurassique de la Côte fleurie, en Normandie, est déjà à lui seul un domaine très vaste et qui ne pourra jamais être totalement couvert. Loin de là. Et idem pour le Jurassique, qui est tout juste ­ pour le moment ­ présenté ici. En effet, de nombreuses pages sont encore en chantier, et si vous désirez être mis au courant de toutes les mises à jour et de leur nature (tous les quinze jours à peu près), n'hésitez pas à laisser une lettre dans la boîte aux lettres électronique (Email) (voir page pour collectionneurs).
De plus, ce domaine de la paléontologie, l'ammonitologie, est régulièrement l'objet de révisions et de discussions, de corrections et d'interprétations différentes, pour déboucher bien souvent sur un constat : on ne sait pratiquement rien sur ces animaux disparus à la fin de l'ère secondaire et on n'est sûr de rien ! A défaut de pouvoir observer l'animal vivant dans son milieu, il ne s'agira toujours que d'hypothèses, qui ne demandent qu'à être démenties ou confirmées, du moins discutées. Déjà que, dans la biologie, on se résigne parfois à effectuer des révisions déchirantes dans les déterminations des espèces actuelles, on ne peut qu'entrevoir la marge d'erreur qui guette les chercheurs. Il se peut qu'ici aussi il y ait encore un temps de retard sur ces révisions (le contraire serait surprenant), mais je compte sur le caractère interactif du Web pour y remédier.
Cette marge se réduit tout de même peu à peu, au fur et à mesure des découvertes, des relevés, des études de collection, des recensements de faunes par des personnes toujours plus compétentes. Et l'amateur éclairé peut toujours contribuer utilement à une meilleure connaissance de ces fossiles ­ ce qui serait impossible, par exemple, dans le cas de la physique nucléaire ­, pour peu qu'il ait accès à de l'information qui ne le prenne pas pour un benêt ou un attardé, comme le font certains éditeurs qui pensent faire de la vulgarisation. Hélas, la documentation scientifique à laquelle ont ­ heureusement ­ accès les paléontologues (et l'université en général) est éparpillée sous forme d'articles publiés dans une pléthore de revues spécialisées, en général des fourre-tout, qui ne s'adressent qu'à un petit nombre d'initiés par l'abondance des références évoquées (et inaccessibles) et par un vocabulaire pas toujours très clair. Le Web peut contribuer (avec ce site entre autres) à modifier cette gestion (désastreuse) de l'information et de sa diffusion auprès du « public ».
C'est donc un peu l'ambition de ce site sur le réseau mondial que de permettre à l'amateur néophyte de mieux connaître les fossiles qu'il a peut-être ramassés au cours de ses vacances, au collectionneur averti de faire connaître les pièces qu'il juge intéressantes (voire d'opérer des échanges) et au chercheur ­ professionnel ou amateur ­ d'avoir ainsi accès, à travers le cyber-espace, à des collections privées qui, parfois, renferment des trésors.
Mais cela nécessitera du temps (et beaucoup de travail !) et ne pourra se faire sans vos contributions, ajouts ou corrections, que vous soyez « amateur » ou « professionnel ». Aussi, je compte sur votre indulgence pour les nombreuses lacunes ou inexcatitudes qui ne manqueront pas d'être relevées. Déjà quelques contributions et précisions venant de spécialistes sont venues enrichir le contenu. Cependant, ce site n'a pas encore de prétention scientifique, il n'est encore, pour l'instant, qu'une « page perso »... Pour cela, allez à la page pour collectionneurs.

Merci,
Daimonax

[Version francophone uniquement]
(Pourquoi ?)


Laisser
un message

Contenu

Nouveautés
Sous-genres Arisphinctes
et Kranaosphinctes
Sous-genres Dichotomosphinctes
et Otosphinctes

Les sites :
Falaise de Houlgate à Villers-sur-Mer : argiles de Dives, argiles de Villers, oolithe de Villers, couches à Lopha gregarae et Myophorella-oolithe de Trouville-Coral-rag

  • Falaise de Blonville à Bennerville
  • Falaise de Trouville à Villerville :
    Juste quelques photos et légendes
    (pour finjuin)
  • Les ammonites :

  • Généralités sur les ammonites
  • Famille des stéphanocératacés : cardiocératidés, kosmocératidés
  • Famille des périsphinctacés : grossouvriinés, Aspidocératidés : peltocératinés et aspidocératinés(brève présentation )
    pachycératidés
    périsphinctidés (brève présentation)

    Aulacostéphanidés.
  • En préparation : famille des haplocératacés, les oppéléidés. Juste une planche de photos avec des exemplaires numérotés. Pour très bientôt... (pour la fin mai) En chantier
  • Le Jurassique

    Une brève présentation en attendant de rentrer dans le détail

    Bonnes adresses
    et bibliographie

    Retour en haut de page